Combien ça coûte de viabiliser un terrain ?




Contactez-nous !

La viabilisation d’un terrain est une étape cruciale dans l’acquisition d’un terrain.

 

Viabilisation d’un terrain : consultez d’abord le PLU et le certificat d’urbanisme

Elle consiste à le raccorder aux différents réseaux d’eau, d’électricité, de gaz, d’assainissement et de téléphone de la commune. Plusieurs étapes doivent précéder cette opération : consultation du plan local d’urbanisme et du certificat d’urbanisme. Pour ce faire, le propriétaire du terrain ou le nouvel acquéreur peut prendre rendez-vous en mairie en vue de consulter le PLU.

 

Après, il lui est suggéré d’y solliciter le certificat d’urbanisme du quartier dans lequel son terrain est localisé. Cela lui permettra d’obtenir des indications relatives aux modalités de raccordement à l’eau, à l’électricité, au réseau téléphonique ou encore au gaz. À noter par ailleurs qu’il existe deux types de certificats d’urbanisme. Le premier est dit informatif car il contient des informations sur le droit applicable au terrain, les taxes, les participations d’urbanisme

 

Le certificat opérationnel quant à lui renferme plus de détails concernant les existants en matière d’équipements sur le terrain et des informations utiles pour l’étude de faisabilité du projet. Cette étude pourra se faire en compagnie d’un constructeur de maison dans le 66 en temps voulu.

 

Quels sont les critères pouvant influer sur le coût total de la viabilisation ?

Une fois le certificat d’urbanisme en main, le propriétaire pourra vérifier certains éléments comme la distance entre le terrain et les principaux équipements ou les différents réseaux publics. Si celui-ci se trouve à proximité des réseaux, le coût de la viabilisation sera réduit. Le cas échéant, il sera obligé de débourser plus d’argent pour réaliser son projet immobilier.

 

La distance séparant les limites de la propriété et le futur emplacement de la maison est aussi à tenir en compte. Viennent ensuite la nature géologique du terrain, qui pourra être dégagée à l’issue d’une étude de sol, et la présence ou non de système de canalisation. Il est nécessaire de mentionner l’existence de frais de viabilisation pouvant faire l’objet de majoration de taxes (Taxe locale d’équipement, Préparation raccordement égout, etc.). Tout cela vous amènera à demander l’avis des professionnels pour d’amples détails, quitte à demander des devis à la plupart de vos interlocuteurs.

 

À noter par ailleurs que la qualification d’un terrain viabilisé dépendra de la possibilité de raccordement au réseau d’eau potable, à l’électricité, au réseau d’assainissement, au gaz de la ville et aussi au téléphone. Ces différents réseaux sont ici présentés sur un ordre chronologique bien précis. En cas de panne de compréhension, vous aurez intérêt à contacter un constructeur de maison pour une orientation.

 

Quel est le prix moyen d’une viabilisation ?

Il s’établit entre 5000 et 15000 euros. Comme le coût total des travaux est fonction des critères sus mentionnés, attendez-vous à payer beaucoup plus si la distance de raccordement est importante. Si votre terrain se situe dans un quartier avec des pavillons, c’est-à-dire déjà desservi par les réseaux, le prix peut descendre jusqu’à moins de 5000 euros.

 

Outre la distance, la caractéristique du terrain influe également sur le tarif : un terrain dont la configuration est difficile vous coûtera jusqu’à 15000 euros en matière de viabilisation. Tout cela exige plus d’attention de la part du propriétaire ou du futur acquéreur de terrain. Avant de procéder à l’achat, celui-ci doit rester réaliste afin d’éviter un quelconque dépassement budgétaire pour la réalisation de son projet.

Laisser un commentaire